Connecting the dots

Questions fréquemment posées

Quels sont les niveaux de la menace en Belgique?

  • Le niveau 1 ou faible lorsqu’il apparaît que la personne, le groupement ou l’événement qui fait l’objet de l’analyse n’est pas menacé ;
  • le niveau 2 ou moyen lorsqu’il apparaît que la menace à l’égard de la personne, du groupement, ou de l’événement qui fait l’objet de l’analyse est peu vraisemblable ;
  • le niveau 3 ou grave lorsqu’il apparaît que la menace à l’égard de la personne, du groupement ou de l’événement qui fait l’objet de l’analyse est possible et vraisemblable ;
  • le niveau 4 ou très grave lorsqu’il apparaît que la menace à l’égard de la personne, du groupement ou de l’événement qui fait l’objet de l’analyse est sérieuse et imminente.

Comment postuler à l’OCAM ?

Le personnel de l’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM) est majoritairement constitué de fonctionnaires détachés des services partenaires. Les sélections pour des fonctions spécifiques sont organisées par l’intermédiaire de SELOR, le Bureau de sélection de l’Administration fédérale. Vous trouverez tous les postes vacants sur le site Internet www.selor.be. Ceux-ci sont également publiés au Moniteur belge.

Si pour l’heure vous ne trouvez pas de poste vacant qui vous corresponde, vous pouvez créer un compte, télécharger votre C.V. sur le site Internet de Selor et vous inscrire pour la newsletter. Ainsi vous serez tenu au courant de tous les nouveaux projets de notre service.

Comment puis-je contribuer à la prévention d’un attentat terroriste ?

Vous pouvez contribuer à réduire le risque d’attentat terroriste, en étant attentif à des situations suspectes. Une valise abandonnée, par exemple. Ou quelqu’un qui manifeste étrangement beaucoup d’intérêt pour la sécurisation d’un bâtiment ou d’un site. 

Signalez toute situation suspecte

Le caractère suspect ou non d’un objet ou comportement dépend de la situation. Une valise abandonnée sur un quai ne représente par exemple pas forcément un risque sérieux. Il est toutefois préférable d’avertir tout de suite un employé des transports publics ou d’appeler la police.

Comment signaler une situation suspecte ?

Pour les personnes sourdes, malentendantes ou atteintes d’un trouble de l’élocution, il existe une application pratique, 112 BE.